Les actualités

Plafonds à exigences spécifiques : dalle de plafond pour salle blanche

Posté le mercredi 21 octobre 2020

A l’heure actuelle, de nombreux secteurs professionnels ont l’obligation de se protéger contre toute contamination extérieure ainsi que de contrôler et maîtriser celle de l’intérieure. Leur lieu d’exercice doit répondre à des besoins spécifiques créant ainsi une dénomination différente de la zone à empoussièrement contrôlé.

C’est le cas des salles blanches et salles propres, qui lors de leur construction ou rénovation doivent répondre à des exigences précises quant aux matériaux les constituant du sol au plafond. L’occasion alors de se pencher sur le rôle de ces salles afin de comprendre leur encadrement et besoins en équipements auxquels répond ClipConcept avec sa gamme de dalles de plafond dédiée.

Rôle d’une salle blanche

Les salles blanches aussi connues sous le nom de salles propres, sont essentielles pour le traitement médical, la recherche et la production stérile de médicaments. On les retrouve alors dans les secteurs pharmaceutiques, de l’énergie nucléaire, de la chimie, et même de l’agroalimentaire.

La salle blanche fait partie des zones à contamination contrôlée et doit tout d’abord répondre à 3 critères :
- Une surface délimitée et fermée par une enveloppe spécifique.
- L’existence d’un système de filtration, traitement de l’air et maintien d’une dépression ou d’une surpression.
- L’accès à la salle par un sas et des procédures concernant les personnes, matières et équipements.

Ces pièces font référence à un espace clos qui est considéré comme étanche à l'air, placé en surpression ou à basse pression, et composé d'une ou plusieurs pièces où doivent être contrôlées et maîtrisées les contaminations particulaires.

En fonction de leur sensibilité aux particules, des secteurs s’apparentent plutôt aux particules inertes (nucléaire, électronique, spatial) ou aux particules vivantes (pharmaceutique, hospitalier, biotechnologie, cosmétiques ou agro-alimentaire).

Normes applicables à la construction de salle blanche

Ici, les facteurs de risque potentiels sont traités et cette salle est dédiée aux travaux délicats et dangereux. La pièce doit alors être conforme à la série de normes ISO 14644, qui contient des exigences particulièrement élevées. Ces dernières définissent la classification des zones à empoussièrement contrôlé d’ISO 1 à ISO 9 (du plus au moins restrictif), qui définit le nombre de particules par unité de volume.

La salle blanche est configurée pour minimiser l'introduction, la génération et la rétention de particules dans la chambre. Il est alors nécessaire de contrôler :
- L’introduction de l’air extérieur,
- La propreté de l’air traité introduit dans la salle,
- La nature des matériaux composant la salle,
- Les processus liés à l’activité,
- L’activité du personnel

Matériaux constitutifs de la salle blanche

Comme nous venons de le voir, pour répondre aux normes d’exigence en matière de salle à empoussièrement contrôlé, la nature des matériaux composant la salle doivent répondre à des critères précis pour ne pas être générateurs de particules.

Sols

Le choix des revêtements de sols est fait en fonction des utilisations, mais devra répondre aux caractéristiques suivantes :
- Facile à nettoyer
- Ne génère pas de particules
- Être en mesure de maintenir une continuité avec les cloisons
- Être étanche
- Respecter la classification de résistance UPEC ou IPRU spécifié
- Être conducteur ou antistatique
- Être soit de type résine, de type souple (PVC ou linoléum) ou de type faux-plancher.

A noter qu’un sol en résine devra répondre aux classements de performances mécaniques « P/M » et chimiques « P/C » de la pièce. Un sol souple en PVC ou linoléum devra quant à lui respecter la classification UPEC de la salle
.
Plafonds

Les propriétés de plafond de salle blanche sont généralement :
- Être lisse,
- Être étanche,
- Ne génère et ne retient pas de particules,
- Être inertes au développement de micro-organismes,
- Être facile à nettoyer,
- Être résistants aux agents de décontamination,
- Être résistant à l’humidité,
- Être insensibles aux UV,
- Être résistante aux contraintes : mécaniques, chimiques, classement au feu,
- Disposer de coefficients d’absorption thermique et phonique adaptés.

En dehors de ces propriétés, on retrouve deux typologies de plafonds : ceux dit circulables (lors de phases de montage, en chantier) et ceux dit non-circulables connus également sous le nom de faux plafonds.

Ces dalles de plafonds modulaires et constituées d’ossatures métalliques sont souvent très légères et ont alors tendance à se soulever au sein des salles en surpression ou lors d’un nettoyage haute pression.

C’est là que ClipConcept, se démarque en proposant une dalle de plafond clipsable pour salle blanche classées d’ISO 6 à ISO 8. Fournissant alors un faux plafond facile à poser pour une rénovation plafond salle blanche et salle propre mêlant qualité et rapidité.

Cloisons

Les cloisons répondent aux mêmes propriétés que les plafonds. Celles-ci sont en panneau sandwich, constituées de deux parements extérieurs et d’un noyau intérieur, créant une enceinte étanche. Vous aurez le choix de la matière entre acier laqué, stratifié compact et tôle d’aluminium et acier inoxydable. Le noyau isolant quant à lui devrai être composé soit de laine de roche, de mousse polyuréthane ou nid d’abeilles aluminium.

Portes

Les portes, permettant le passage d’individus, de matériaux ou matériels sont un élément constitutif très sollicité. Elles devront alors être soit mono affleurantes, soit bi-affleurantes. Différents types de portes s’offrent alors à vous suivant les préférences d’usage et la classification de la salle :
- Portes pivotantes : ces portes requièrent différents types d’accessoires suivant les besoins, protections de bas de porte, ferme-porte, oculus, ventouse, gâche électrique, motorisation de porte…
- Portes à joints gonflables : semblables aux portes pivotantes, mais avec des joints gonflables permettant une étanchéité renforcée.
- Portes coulissantes : son ouverture est latérale ce qui réduit son emprise.
- Portes relevantes rapides : ne garantissant pas une étanchéité absolue.
- Passe-plats / passe-chariots : permettant le transfert entre deux zones de produits ou de chariots, sans perturber le traitement de l’air.
- Sas : pouvant notamment permettre d’instaurer un ordre de passage et un sens d’ouverture.

La construction ou rénovation d’une salle blanche et alors un processus comprenant de nombreuses exigences auxquelles nous répondons en proposant une dalle de plafond dédiée. N’hésitez pas à nous contacter pour d’informations !

Décorez vos locaux professionnels avec les dalles Clip’Concept

Posté le 24/11/2020

Les locaux commerciaux sont connus pour être des lieux ternes et dénués de décoration....

Dalles de plafond techniques, quelles possibilités ?

Posté le 22/10/2020

Intégrer des dalles de plafond technique en sus d’un faux plafond facile à poser est ...

Plafonds à exigences spécifiques : dalle de plafond pour salle blanche

Posté le 21/10/2020

A l’heure actuelle, de nombreux secteurs professionnels ont l’obligation de se protéger ...

Plafond modulaire : 5 idées reçues

Posté le 10/04/2020

Le plafond modulaire fait l’objet d’un paradoxe. D’une part, il se développe de plus ...